Le Tirailleur Républicain

"Mon frère Chilpéric" de Paul Murray Kendall

 

Professeur d'histoire et d'anglais, Paul Murray Kendall (1911-1973) a enseigné pendant plus de trente ans à l'université de l'Ohio, puis, après sa retraite, à l'université du Kansas.

Il a consacré plusieurs ouvrages à l'histoire du XVe siècle, dont trois grandes biographies : Richard III, Louis XI et Warwick, le Faiseur de rois. Il a également écrit un roman historique, Mon frère Chilpéric.



C'est de ce dernier ouvrage que le Tirailleur va vous parler instamment...



Grâce aux « magistraux cours » de notre modèle à tous, je veux parler de « Consortes Regni » bien entendu, le Tirailleur pu se passioner pour la Faida royale, comme vous avez pu vous en apercevoir vous même quand il relata brièvement la Saga Mérovigienne de Cavanna. C'est pourquoi, de temps en temps il se replonge dans ces années troubles, dans cette aurore des rois de France, dans cette période grouillante d'intrigues qui pourtant posa nombre des fondations de la Monarchie héritière des temps mythiques de Clovis et Mérové...Le Tirailleur ne s'en lasse point !

Voici donc la quatrième de couverture d'un ouvrage formidable qui nous fait entrer dans la peau de ce Saint que devînt Gontran, roi de Burgondie au VIème siècle, fils de Clotaire 1er et frère des brulants Chilpéric et Sigebert... Son auteur a littéralement renouvellé et révolutionné la biographie, et cet ouvrage est aussi son ultime, achevé en 1973 il mourût peu après.



A la mort de Clotaire, en 561, quatre princes aux cheveux longs reçurent la Gaule en partage. C'est pour ce pays le début d'une longue période de guerres fratricides.

Ces temps cruels nous sont racontés par Gontran le bon roi, qui mérita d'être canonisé pour sa patience envers ses frères, Chilpéric, Caribert et Sigebert, et surtout envers ses terribles belles-soeurs : Frédégonde, la servante pétrie de sorcellerie dont Chilpéric fit sa reine, et Brunehaut, l'impitoyable épouse de Sigebert.

Leur lutte tragique ensanglanta les palais de ces rois mérovingiens que l'histoire traite un pe hâtivement de barbares. Ici apparaît le double visage de Chilpéric, celui du poète et du penseur derrière le souverain cupide et débauché.



Ce livre est fortement a conseillé à tous ceux qui veulent vivre et revivre la Faida, la Chenecruda, ceux qui veulent en savoir plus sur le Morgengäbe ou la Muntehe et l'indispensable mund et les senpiternelles Tria Regna, ceux qui ne se souviennent pas bien des Galswinthe,Audovère, Mérovée; les incultes qui ne connaissent pas les failles du traité d'Andelot ect...





29/10/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion