Le Tirailleur Républicain

Letters From Torrevieja, Part 3= "En Torre, nada nuevo"

 



Letters from Torrevieja, Part : 3= En Torre, nada nuevo !


Sabado = C'est une autre guerre qui commence pour des combattants qu'une semaine d'opérations "Search an Destroy" dans la Jungle du Casco a littéralement épuisé. Nos amateurs de Bimbo-Nocilla se trouvèrent alors non loin du point de rupture, à l'image des Aigles Hurleurs de la 101ème acculés à Bastogne, coupés de tout ravitaillement, avec pour seul espoir, celui de résister à l'ennemi ou au pire de tomber avec les honneurs...Frères d'armes en somme...


Ainsi les difficultées s'accumulèrent pour l'équipe des Milindris, les esprits s'échauffèrent sous un soleil ardent, et en dépit des efforts du guide officiel du Casco de Torrevieja (Miguel el fan de MUSE), notre Commando picardo-pyrénéen ne parvint pas à dominer la partie, il leur était impossible de sortir la tête de l'eau, et l'on put entendre cingler le Tirailleur sur ces affirmations térrifiantes pour tout un chacun : "Ah, je ne comprend paas, je n'en peux pu, je suis prosterné, prostré, je n'sais pu comment on dit, je n'en peux pu !".


Le reste du Commando n'était pas beaucoup mieux. Melendiff, lui , devant un public en colère à cause des revers accumulés à domicile et les occasions manquées par le Pauleta Catalan, Melendiff disions-nous tenta le "todo por el todo" en tirant de loin, mais la balle rétive se défila à l'approche des caisses... Mais le pire est arrivé à "Tuginho" qui est vraiment sorti des limites du terrain ce soir là.

En témoigne ici la Une de Marca datée du Dimanche 22 juillet 2007 :

Fuera !

Le joueur "Tuginho" a litteralement pété les plombs hier soir en match avancé . Après nous avoir gratifié d'une prestation médiocre, le latéral bondissant de Covilha a commis l'irréparable : une jambe cassée sur son premier tacle !!! Il est aussitôt expulsé par Monsieur Anders Frisk. Par la suite, il a insulté les 4 arbitres, traitant notament Mme Nellie Viennot de "Celop" ! Que Verguenza ! Finalement, il a agrémenté sa sortie d'un bras d'honneur au publics fou de rage envers le lusitanien...

Que s'est-il passé dans sa tête ??? Question légitime. D'après ses coéquipers, il semble stable, mais n'aurait pas supporté la dernière chanson de Chimène Badi, trop commerciale !

Comment un homme si parfaitement intégré a pu se tranformer en bête assoifée de sang ? Les yeux gorgées de haine et de vengeance, la queue basse...voilà comment est sorti "Tuginho" Valero. La Commission de discipline statuera prochainement sur son sort, le jeune lusitanien encoure 12 mois de suspension...autant dire que l'on a peut-être assisté aux derniers gris-gris du prodige de Sémeac hier soir...



Ainsi parlait Marca, après ces échecs sanglants pour le moral de la troupe, suite à une concertation et un débat citoyen, le Comité représentatif des Milindris a décidé à l'unanimité (2 voix sur 3, "Tuginho" étant en "Mayolade") de suspendre toute offensive sur le front du Casco jusqu'à Mercredi soir à cause des pertes sanglantes et inutiles éprouvées au cours des sorties précédentes...


Domingo = Todos muertos para todo el dià....on rejouait quelques peu le match de la veille, en se disant que l'on avait visé un pont trop loin. Le succès de cette opération Market Garden devait reposer sur la ténacité des troupes larguées sur le long de la route menant au Rhin, mais à l'image des Red Devils, ces fiers Para anglais de la 1ère Aéroportée du Général Urquhart, tenir était impossible, autant sauvé les meubles et ne pas sacrifier nos forces, ne pas reproduire les erreurs qui menèrent les hommes de Sosabowski au massacre...


Lunes a Martes = Opération bronzage est lancée, après la plage de la Mata, son sable fin et ses allemandes, dirrection la Cura, la plage prisée par la jeunesse dorée de la Costa Blanca!!! Le petit inconvénient, c'est qu'elle est toute petite, et que l'on croise et recroise chaques jours les mêmes personnes habituées à parader... on revoit même des connaissances de l'an dernier...


A côté de cela, il y a le foot, ou comment perdre 3 kg en ¾ d'heure...


En bref, le Front fut assez calme après l'ultime offensive de samedi au Casco.


Le Commando Milindris saura-t-il se sortir les tripes et remonter la pente de cette tranchée maudite qui mène au Casco, sortir cheuveux au vent et diner à la fourchette ??? Ou bien laisseront-ils leurs baïonnettes au fourreau et se laisseront-ils enliser dans une guerre de tranchée et un train train quotidien en attendant que l'ennemis viennent les chercher ???


Vous le saurez dans le prochain épisode de Letters from Torrevieja, qui je vous l'annonce sera croustillant tel un salmi de Palombe à la Salamanquaise accompagné de petits pains suédois...


Mais pour l'instant, à Torrevieja, Rien de Nouveau !



30/07/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion