Le Tirailleur Républicain

La Petite Politique...connaît pas la Crise

 

En ces temps difficiles, il semble bien que que la Crise ne touche pas tout le monde comme on entends parfois le dire ici et là...

 

Aussi, un conseil pour entamer ce mois de mars, qui sera, on l'espère tous, plus ensoleillé... Chers bamboches en mal de travail, en mal de sous, en mal de pouvoir d'achat, en mal de perspectives de reconversion : ENGAGEZ-VOUS EN POLITIQUE !

 

S'il y a une profession qui ne connaît pas la Crise, c'est bien la Petite Politique ! En plus, si l'on sait depuis longtemps qu'il ne faut pas forcément être brillant pour faire carrière (Félicien si tu me lis...tu es une arnaque...), on sait désormais que si tu es un ancien sportif en mal de TV et de reconnaissance populaire ou un chanteur « has been », tu as ta place dans le plus grand cirque du Monde avec toutes les autres vedettes de la société de consommation !

 

Et le mieux ! C'est que même si tu te ramasse ou si tu fricote avec des électeurs imaginaires, tu risques pas gros, et tu pourras vite vite retrouver un emploi dans la Famille... pour peu que les Parrains ne t'aient pas « black-listé »...

 

C'est vraiment génial ! Un bel exemple à suivre !



Extrait du Monde du 02/03/2009

« Des peines de prison avec sursis assorties d'inéligibilité et de privation du droit de vote ont été requises, lundi 2 mars, au tribunal correctionnel de Paris contre les époux Tiberi, jugés pour une fraude électorale dans le Ve arrondissement en 1995 et 1997. Après un mois de procès, deux substituts du procureur ont demandé un an de prison avec sursis, 10 000 euros d'amende et cinq ans d'inéligibilité et de privation de droit de vote pour l'ancien maire de Paris Jean Tiberi. Contre son épouse, Xavière, sont réclamés dix mois de prison avec sursis, 5 000 euros d'amende et cinq ans d'inéligibilité et de privation de droit de vote.



Pour sept autres prévenus, des proches collaborateurs de Jean Tiberi, le parquet réclame des peines allant de simples amendes à de la prison avec sursis assortie d'inéligibilité. Le jugement sera mis en délibéré après les plaidoiries de la défense, qui débutent mardi 3 mars et dureront plusieurs jours. Le verdict est attendu aux environs de l'été prochain, plus de douze ans après l'ouverture de l'information judiciaire.



Au procès, l'élu de 74 ans, toujours maire UMP du Ve, a admis pour la première fois l'existence de la fraude électorale ayant consisté à inscrire par milliers, dans l'arrondissement, des personnes qui n'y résidaient pas, tout en assurant qu'il n'y était pour rien. Cette affaire ouverte en 1997 avait en son temps menacé le plus haut niveau du pouvoir lorsque Jacques Chirac, mentor de Jean Tiberi et maire de Paris de 1977 à 1995, était à l'Elysée. En raison des retards pris par la justice, l'affaire est aujourd'hui vidée de sens, Jean Tiberi, maire de la capitale entre 1995 et 2001, étant en fin de carrière.



Dans leur ordonnance de renvoi, les juges d'instruction ne retiennent à charge que 196 faux électeurs nominalement identifiés mais remarquent que, du simple fait des radiations administratives de 1997 à 2002, le corps électoral du Ve est passé de 41 437 personnes à 34 978 soit une différence de 6 459. »



Extrait de Libération du 02/03/2009



Le chanteur de variété, Gilbert Montagné, et le champion olympique de Judo, David Douillet, feraient leur entrée au sein de la direction de l'UMP.



C'est une forme d'ouverture. Aux personnalités civiles cette fois. Xavier Bertrand, secrétaire général de l'UMP, compte bien marquer de son empreinte le nouvel organigramme du parti de droite, qui doit être dévoilé demain soir après une réunion de la direction. La surprise du chef pourrait être le chanteur Gilbert Montagné et l'ex-judoka David Douillet, selon le site du Point.


Gilbert Montagné, non-voyant, se verrait confier le secrétariat national au handicap. Le champion olympique de judo occuperait pour sa part celui des sports. Il est vrai que Basile Boli a déjà été nommé par Patrick Devedjian, alors patron de l'UMP, secrétaire national en charge du co-développement. Alors après un footballeur, pourquoi pas un chanteur et un ex-champion de judo.


Joint par Libération, le porte-parole adjoint de l'UMP, Dominique Paillé, n'a pas pu confirmer l'information, mais affirme cependant que ce choix «pourrait s'inscrire dans le cadre des innovations que souhaite Xavier Bertrand». Il ajoute que l'UMP a «décidé» de laisser la place, au sein de sa direction «à au moins un quart de personnalités non-parlementaires et de s'ouvrir à des personnalités extérieures».



Idée «plausible»



«C'est une très bonne idée», juge Chantal Brunel, ex-porte-parole de l'UMP, qui serait nommée, selon le Figaro, secrétaire national travaillant sous l'autorité de l'ex-socialiste Eric Besson. Ne pouvant non plus confirmer, elle nous affirme cependant que l'idée lui «paraît plausible» dans le cadre de la «diversité» que veut instaurer Xavier Bertrand.



Gilbert Montagné n'a pas caché sa sarkophilie durant la campagne présidentielle. Le soir du second tour, il chantait place de la Concorde, pour la victoire de Nicolas Sarkozy. David Douillet, lui, est connu pour sa proximité avec la droite… chiraquienne. Depuis la fin de sa carrière sportive, le double champion olympique est devenu un soutien de poids (lourd) de l'opération «pièces jaunes», orchestrée par Bernadette Chirac. Nicolas Sarkozy, qui «a validé» le casting, selon Le Point, pratique donc l'ouverture... jusqu'aux chiraquiens.



 

Un petit hommage à Bashung :




La petite politique
Connaît pas la crise
Épanouie elle exhibe
Des trésors satinés
Dorés à souhait

J'ordonne une expertise
Mais la vérité m'épuise
Inlassablement se dévoile

Et mes doigts de palper
Palper là cet épiderme
Qui fait que je me dresse
Qui fait que je bosse
Le lundi
Le mardi
Le mercredi
Le jeudi
Le vendredi
De l'aube à l'aube
Une partie de la matinée
Et les vacances
Abstinence

Ma petite entreprise
Ma locomotive
Avance au mépris des sémaphores
Me tire du néant

Qu'importe
L'amour importe
Qu'importe
L'amour s'exporte
Qu'importe
Le porte à porte
En Crimée
Au sud de la Birmanie
Les lobbies en Libye
Au Laos
L'Asie coule à mes oreilles

Ma petite entreprise
Connaît pas la crise
S'expose au firmament
Suggère la reprise
Embauche
Débauche
Inlassablement se dévoile

Et mes doigts de palper
Palper là cet épiderme
Qui fait que je souque
Qui fait que je toque
À chaque palier
Escalier C
Bâtiment B
À l'orée de ses lèvres

Qu'importe
L'amour importe
Qu'importe
L'amour s'exporte
Je perds le nord
Au Cap Horn
Quand je vois se poindre
Les Pyramides
Nez à nez
Mes lubies
L'Asie coule à mes oreilles

Ma petite entreprise
Connaît pas la crise
Épanouie elle exhibe
Des trésors satinés
Dorés à souhait

Le lundi
Le mardi
Le mercredi
Le jeudi
Le vendredi
De l'aube à l'aube.



03/03/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion