Le Tirailleur Républicain

Chroniques d'un TZR, V4 : "Le Tirailleur et les reliques de l'an passé"

 


Le Tirailleur et les reliques de l'an passé



Résumé de l'épisode précédent : notre bravache conscrit endurait les affres du soutien tout en vous décrivant les boulettes à répétition de celle que tous connaissent désormais sous le nom de code de « Pimprenelle »...



Après quelque pénibles heures à me prostituer, à rechercher sans succès des pingouins volontaires pour quelques heures de soutien merdique recommandées par Saint Xavier D., j'eus le bonheur d'être réveillé au saut du lit par la principale adjointe qui m'annonçait qu'un de mes vaillants (mais maladroit) collègue venait de se casser la clavicule...et que ses ouailles m'échouaient...


Ouaihhhhhh !!! Des vrais élèves ! Des vrais cours ! Dans un collège (de merde avec une direction absente ou incompétente, un cpe en vacances, des pions-potes avec les élèves et des parents-démons), mais un collège que je connais super bien !


Ouaiiiiiiihhh ! Youpii !


Pour comprendre ma joie, il faut savoir qu'être TZR sans poste, c'est être confronté à nombre d'interrogations stressantes du genre : qui suis-je, que fais-je faire, pourvu que je ne sois pas appelé dans un endroit de merde, pourvu qu'on m'inspecte pas alors que j'ai des élèves de merde, pourvu que pourvu ect...


Donc durant un pti mois, le Tirailleur s'est retrouvé dans ses petits petons de l'an passé, à croire que rien n'avait changé. Un pti mois pour se rappeler du niveau merdique de ses élèves et des parents démissionnaires... Que du petit bois mais quelques moments savoureux comme ces 3èmes de la classe où je fusse PP qui se sont amusé à montrer des image de cul à de ptis 6èmes, mais que voulez-vous, on a tous fait ça bien sûr....???...!!! Ceci ne choque pas plus que cela les enfants ni les parents !


Voici le papier qu'il fallut faire passer :


Aux Parents de 3ème 3


Suite à un incident survenu le 10 octobre, impliquant un élève de sixième et des élèves de la 3ème 3, nous rappelons aux élèves de la classe et à leur parents les dangers ainsi que les peines et amendes encourues par la diffusion d'images à caractères pornographiques à un mineur. Faits aggravés s'ils ont lieu dans un établissement scolaire.


En plus de la saisie du matériel utilisé pour la diffusion de ces images, l'équipe éducative peut saisir la justice.


Aussi l'article 227-24 du Code Pénal stipule que « Le fait soit de fabriquer, de transporter, de diffuser par quelque moyen que ce soit et quel qu'en soit le support un message à caractère violent ou pornographique ou de nature à porter gravement atteinte à la dignité humaine, soit de faire commerce d'un tel message, est puni de trois ans d'emprisonnement et de 75000 euros d'amende lorsque ce message est susceptible d'être vu ou perçu par un mineur. »

De plus l'article 227-22 du Code pénal dit que « Le fait de favoriser ou de tenter de favoriser la corruption d'un mineur est puni de 5 ans d'emprisonnement et de 75 000 euros d'amende. Ces peines sont portées à 7 d'emprisonnement et 100 000 euros d'amende lorsque le mineur est âgé de moins de quinze ans (Loi n 98-468 du 17 juin 1998) ».



En conséquence nous appelons les parents à être plus que jamais vigilants en ce qui concerne les dangers relatifs à la diffusion d'images à caractères pornographiques sur des mineurs de la part de leurs enfants.



Charmant charmant tout ceci...on se ressent vivre, on retrouve un petit sentiment de pouvoir puisque l'on peut mettre des notes (cf le soutien...), les élèves vous respectent un poil plus, même si c'est toujours insuffisant. Et puis il y a le plus intéressant, c'est que à moins d'avoir une jambe en moins ou un nez en plus au milieu du front, quand vous êtes un jeune prof (non neuneu bien entendu), vous avez la moitié des fille de 3èmes à vos pieds...et c'est une donnée non négligeable quand vous devez gérer certaines situations périlleuses … il vaut mieux avoir des allié(e)s dans votre classe... Et puis quelle revanche pour tout les laiderons infortunés de la beauté juvénile et collégienne dont j'étais un fervent membre moi même...

Mais toutes les bonnes choses ont une fin et il fallu à l'orée de la Toussaint partir en vacance et voire revenir mon collègue équilibriste, avec pour toute assurance celle de ne pas connaître de quoi sera fait mon lendemain...



Mais rien de grave, et c'est reparti pour un tour de C4 sur les routes pluvieuses de l'Oise...et on atterrit pas loin...à Lacroix !

Et oui, les confrères du Tirailleur savent bien qu'il a porter sa croix l'an dernier dans ce bled jouxtant Compiègne ! Et voilà qu'il est appelé pour une mini suppléance (pas légale) de 10 jours (congé paternité) du seul prof qui lui disait bonjour l'an passé...Décidément quand la session 2007/2008 vous tiens...enfin ce ne fût pas bien dure, et la confrontation avec la conne, euh pardon l'adjointe ne fût que très brève.

10 jours et puis s'en va vers de nouvelles aventures après avoir triompher des reliques de l'an passé !

La suite au prochain numéro : « Chroniques d'un TZR, V5 : Le Tirailleur et l'Ordre de la Réactitude »...



22/02/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion