Le Tirailleur Républicain

Chroniques d'un TZR, V1 : "Le Tirailleur ou le prisonnier du rattachement"

 

"Le Tirailleur ou le prisonnier du rattachement"



L'année commence bien !


Votre serviteur tzr bien aimé a bien du mal à rentrer dans le match en ce début d'année scolaire, et ce en partie à cause d'un coaching à la Santini...


Je m'explique, lundi 1er septembre, en habit de parade, le couple Mr et Miss Tirailleur se dirigèrent, le coeur ballant, vers leur lieu d'exercice... Le Tirailleur savait bien qu'il était sans poste, condamné à jouer le bouche-trou du moment...mais au diable les ondes négatives, Go ahead vers le collège !


Une fois arrivé, découverte de la nouvelle équipe dirigeante et premières surprises...

Pas de casier, la principale n'était même pas au courant de mon existence, chouette ! Moi qui croyais être le plus célèbre des Tirailleur à l'ouest du pecos !!! Bien fait pour mon orgueil, elle arrive même à me faire douter un instant que ce collège est bien mon établissement de rattachement...


Je vais me rattraper lors du repas du midi, qui était super bien l'an passé...mais voilà, les crédits ont sans doute été épuisé avant car la pitance était bien maigre cette fois !


Je vais me consoler en faisant du soutien avec des élèves en attendant d'être appelé en remplacement ! Mais oui c'est génial le soutien, et pi je vais demander un emploi du temps simple car je n'ai pas besoin de calquer le mien sur celui des autres profs !


Grosse erreur mon cher Tirailleur, c'était sans compter que l'adjointe et la principale comptaient faire une toute autre utilisation de votre serviteur...


Me présentant le 5 septembre, après avoir pris RDV, pour obtenir un emploi du temps (edt), l'adjointe m'enjoint à repasser à 15h. Très bien madame

A 15h, j'entre dans son bureau, elle était en train de discuter avec la principale...discuter, discuter, comploter oui !

A 15h02, j'entre vraiment dans le bureau, la principale en sort. L'adjointe me demande d'attendre la principale qui veut me dire des trucs. L'adjointe me redemande mon, ma situation : « alors vous ne savez pas si vous êtes rattaché ici ? » Hein !!! Quoi !!!??? « Non non, JE SUIS rattaché ICI ! ».

A 15h05, la principale revient, je m'attend à ce que l'on me dise quelque chose, mais rien, oui oui, rien ! Si, en fait on me dit qu'il faudra repasser une autre fois pour faire mon edt. OK !

J'en profite pour redemander, repréciser que j'aimerai avoir un edt sur 3 jours, calqué sur ma valkyrie. On me dit on verra pour ma valkyrie car son edt change aussi, et surtout on me rétorque que l'on ne peut pas me laisser être payer à rien faire chez moi !

?

Pardon, Allo la lune, ici Houston ??? On a perdu le contact !


Bon, je reprend mon souffle une seconde et contre attaque : « Excusez moi mais c'est moi qui me suis manifesté pour obtenir un edt, j'ai pris rdv dans ce but, je ne vois pas en quoi j'ai montré mon désir de rester chez moi ?! »


Sur ce, la principale tout en prenant son plus carnassier sourire me répondit que c'était elle qui avait pris rdv avec moi (???) et qu'on allait me faire un edt selon les besoin, sur 4 jours au moins, et que je devais revenir lundi matin à 8h50 pour le début des cours, sans savoir si j'allais avoir un edt ! Et en rajoutant avec ce même sourire aux dents pointues que je n'étais donc point attendu pour samedi matin !


Quelle grâce votre Majesté est vraiment trop bonne (quoi que je remplacerais bien le « b »... !).


Le Tirailleur s'en alla en traînant ses gaudillos hors les murs du collège.


Il revînt lundi ce fier vaillant, il entra en trombe dans le bureau de l'adjointe pour quémander son edt ! On lui dit, oui Monsieur, dans 30 minutes !

Il revînt la fleur au fusil une heure après, pour se voir signifier qu'il n'est point possible de lui fournir un edt ! Joder ! Bon et bien je repars chez wam alors ! « Mais euh, Mme la principale vous a demandé de venir aujourd'hui »... « Et bien je suis venu...pour rien et c'est la 3ème fois, donc vous me déposerez mon edt dans mon casier quand il sera prêt! ».

Et vlan !


Le soir, effectivement l'on me rapporta mon edt...un edt édulcoré de 32h de présence s'étallant du lundi 9h au vendredi 17h, avec 16h de soutien et 16h de poireautage en sale des prof !


Vive les bouches-trous !


Le Tirailleur parviendra-t-il à surmonter cette engeance ?

Sera-t-il atteint de la fièvre flemingite-fonctionnarisante aiguë ???

Démissionnera-t-il ?

Tombera-t-il au champ d'honneur comme beaucoup avant lui ?

Repartira-t-il au combat encore plus décidé que auparavant ?


La suite au prochain épisode... « Le Tirailleur à l'école des bouches-trous » !




22/09/2008
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion